La Voix du Nord 10.03.2014

Quand des artistes partagent leur démarche avec les jeunes, c’est le projet ARTS

 

Publié le 10/03/2014

 

BERANGERE FLAMENT


Pour la deuxième année consécutive, la ville de Cambrai et son service Ville d’art et d’histoire, ainsi que la communauté d’agglomération de Cambrai, accueillent des artistes en résidence dans le cadre d’ARTS (traduisez Artiste Rencontre Territoire Scolaire). Et ce ne sont pas les projets qui manquent.

 

Claire Glorieux, artiste plasticienne travaillant principalement sur la notion de langage à travers la vidéo mais aussi des installations, des livres et des films, et Nicolas Durand, sculpteur, sont les deux artistes actuellement en résidence, pendant quatre mois, à Cambrai. Comme l’année dernière, une action similaire est menée sur le territoire de la communauté d’agglomération de Cambrai. L’artiste, Arnaud Prechac, est mime. Il travaille, pour sa part, l’expression corporelle associée au théâtre. Membre de la compagnie des Grands Mâtins qui a répondu à l’appel d’offres, il sera accompagné ponctuellement, durant le temps de sa résidence, par d’autres intervenants de la troupe dont, actuellement, Raphaël Barani, créateur sonore.

 

ARTS (dispositif co-financé par la Direction régionale des affaires culturelles, avec l’Éducation nationale pour partenaire) a pour objectif de permettre au jeune public, pendant le temps scolaire et en dehors, de partager la démarche artistique des artistes, de pouvoir approcher le geste artistique au fil de plusieurs rencontres ; celles avec les enfants sont systématiquement précédées de celles avec les enseignants ou les responsables de la structure encadrante.

 

Les accompagnements artistiques peuvent prendre des formes très variées selon le projet de l’établissement scolaire et celui de l’artiste.

 

 

Un travail sur la gestuelle

 

 

Les résidents peuvent aussi travailler ensemble sur certaines démarches artistes. Ainsi Claire Glorieux et Nicolas Durand œuvrent ensemble sur deux projets. L’un, mené avec une classe de l’école Saint-Roch, a pour base un travail sur l e passé. Un lien dans le cadre des ARTS à Cambrai devant être établi avec le patrimoine et l’histoire de la ville, le travail s’est orienté vers les photos de classe anciennes détenues par la photothèque, sur les défauts qui sont les leurs pour libérer la créativité des enfants. « C’est aux élèves à s’approprier les paramètres », commentent-ils. Le deuxième projet commun, mené avec des sixièmes, se penche sur les légendes de la ville qu’ils réinventent.

 

Arnaud Prechac, pour sa part, mène un travail sur la gestuelle. « Ce qui m’intéresse, c’est de voir comment raconter une histoire avec son corps et son contexte extérieur. Je travaille leurs gestes et leurs sons quotidiens, comment ils peuvent être réinterprétés pour les initier au langage sans paroles. »

 

 

Si pendant cette résidence, la création des quatre artistes se trouve en mode « pause », cette expérience est aussi pour Claire Glorieux « une forme de voyage ». Arnaud Prechac va encore plus loin en comparant cette période passée auprès des jeunes à « une découverte de la création avec trente personnes. J’aimerais bien jouer avec eux dans les moments de restitution. Ne pas seulement être un artiste qui donne les clefs mais mettre mon univers au milieu du leur et inversement.».

 

Une présentation d’ARTS est prévue à la médiathèque le 20 mars pour le grand public. Un blog existe également : www.123-arts.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0