Arnaud accompagné de Raphaël, ingénieur du son. Cie des grands mâtins

Arnaud est acteur et mime membre de la compagnie des grands mâtins.

Le mime est un vaste champ d'expression théâtral corporel assez meconnu, un outil d'évocation du monde par le corps, le langage sensible du silence. Le centre d'intérêt actuel de cet artiste est l'utilisation de ce corps vivant en confrontation avec d'autres langages corporels, sonores, esthétiques...

Raphaël, également membre de la compagnie des grands mâtins, créateur sonore, accompagnera Arnaud quelques semaines sur le chemin du Cambrésis.

 

La compagnie des grands mâtins est un collectif réunissant un mime une scénographe un ingénieur du son, un auteur, une éclairagiste, un comédien et une costumière. Rassemblés autour d’une dynamique de création commune, nous entreprenons la formation d’un collectif où chacun, par son moyen d’expression propre, prend la “parole” pour participer à l’émergence d’une oeuvre.

 

Le mime

De Anne Michel, auteur, sur le mime, suite à une présentation de mime:


" Il y a une étrangeté dans ce mouvement silencieux, et l’incroyable difficulté que cela semble de traduire des aventures, des évènements et des états d’âme sans prononcer un mot. Ce que j’aime dans ces arts, c’est tout le travail du corps en amont. On accorde à ce magique instrument une attention plus particulière et plus tendre.
Et alors, la difficulté du Mime qui pioche dans des zones de conscience à la fois plus sur-réelle encore et plus instinctive nous saute aux yeux puisque c’est un spectacle créé pour les yeux ! Un défi qui exige la participation active du spectateur. Un échange aléatoire et fugitif, quelque chose comme ce qui s’est peut-être passé à la Préhistoire : un langage d’avant langage. Une parole purement charnelle. Quel programme ! "

 

cie des grands matins: www.facebook.com/compagniedesgrandsmatins


Raphaël Barani

Raphaël Barani
Raphaël Barani

Raphaël Barani est ingénieur du son et créateur sonore. Il est diplômé de la Classe de Prise de Son du Conservatoire de Boulogne (2006), de la section Son de l'ENS Louis-Lumière (2009), et de l'École Internationale de Cinéma de Cuba. (2010).
Il travaille dans le spectacle vivant et la réalisation radiophonique.

 

Le son

« Le son est un concept plus large que celui de la musique. Est musique ce qui est harmonieux à l'oreille, est bruit ce qui gêne. Mais la frontière est souvent ténue ; qu'un son soit de part et d'autre de cette frontière, dépend beaucoup de son contexte, de comment on le met en scène, ou en ondes. C'est-à-dire que nous pouvons faire de la musique, ou, plus généralement, conter "sonorement" une histoire à partir d'une infinité de matières sonores : voix, comédiens ou individus dans leur quotidiens, ambiances de lieux, instruments, sons électroniques... Une fois de plus, tout dépend de ce que l'on veut raconter, et de quelle manière, mais la palette que nous avons sous la main est incommensurable.

 


L'appréhension du son pour un public de jeunes peut paraître a priori moins évidente que d'autres domaines. Mais c'est un matériau avec lequel on peut rapidement être autonome, dans la captation, la recherche de sons, l'élaboration d'un montage. A la manière d'un collage, on peut se permettre d'ajouter quantité de petits éléments sonores pour arriver à un résultat inattendu. En fonction des tranches d'âges concernées, on peut appréhender la prise de son : interviews, empreintes reconnaissables de lieux particuliers à chacun, de territoires ; le montage et la créativité ; la création sonore sur ordinateur ; l'enregistrement de musique voire la sonorisation. Il peut être même envisagé selon les moyens de cette aventure, une combinaison avec l'utilisation d'une caméra. »

 

Site internet de Raphaël Barani: http://rbarani.wordpress.com/

cie des grands matins: www.facebook.com/compagniedesgrandsmatins