gethan&myles

« Promouvoir la démocratisation culturelle, réduire les inégalités d’accès à l’art, fournir une  médiation qui innove et qui inspire sont les principes qui inspirent notre démarche artistique. Travaillant avec l’installation, la photographie, le film, le texte et le livre, notre motivation est toujours la même: créer des œuvres qui sont ancrées dans leur contexte humain et géographique, qui privilégient la rencontre, l’échange et une participation profonde et enrichissante.
Les thèmes de la résidence A.R.T.S. – la ville, l’architecture, le paysage urbain et l’histoire – eux aussi, nous inspirent. Une exploration et un questionnement de l’espace urbain et la place de l’homme là-dedans est au cœur d’un grand nombre de nos œuvres.
Finalement, sachez que nous aborderions n’importe quelle(s) piste(s) de notre façon anglo-saxone/irlandaise!… C’est à dire avec une emphase sur l’action, la praxis et le lien entre création, imagination, jeu et joie.»

« gethan&myles placent la « participation » au cœur de leur démarche. Si lui-même l’utilise parfois, Myles Quin n’aime cependant pas beaucoup ce terme : « Ça induit l’idée d’un projet plein de bonnes intentions, mais peu abouti aux niveaux artistique, esthétique et conceptuel. Comme s’il y avait d’un côté l’art noble – du white cube – et, de l’autre, le projet participatif où l’artiste est plutôt considéré comme un travailleur social. Alors disons que c’est de l’art, tout simplement. »
Un art dont les potentialités seraient illimitées. « Notre matière première, c’est les gens. Ça peut nous mener vers la sculpture, l’écriture, la photo… Mais il ne s’agit pas de décider d’un projet, puis d’inviter les gens à participer, ce serait les instrumentaliser. Nous, on crée avec eux. La participation, ce n’est pas un gadget de plus. C’est l’œuvre. »

 

site de gethan&myles