Erik Chevalier. vidéaste.

Erik Chevalier est vidéaste et plasticien, il réalise des installations vidéos et dessine aussi beaucoup. Il habite à Lille.
Il a fait des études à l’école d’arts de Dunkerque puis, à l’université en filmologie (étudie des films et des réalisateurs). Dans la vie, il est professeur de vidéo et travaille souvent avec des publics particuliers (détenus, patients, jeunes en foyer…).
Il a fait de nombreuses résidences d’artistes, expositions et commandes d’oeuvres publiques.

Venez découvrir ces vidéos.

 

Quels sont ses sujets préférés ?

 

Voici comment il parle de son travail :
« J’aime me promener dans les villes et les villages, comprendre l’organisation des rues, remarquer les différences du mobilier entre les différents endroits, et ressentir l’esprit des lieux. Par exemple : les panneaux routiers, les bouches d’égoût.»


« J’adore observer le comportement et les habitudes des gens dans différents lieux (à la campagne ou en ville.) Par exemple : Ce que font les passants dans la rue, ce qu’ils regardent...»


« Je me demande toujours comment ils utilisent un lieu, un objet, comment chacun trouve sa place ou non. Ensuite, je crée une installation vidéo, c’est-à-dire que je fais une vidéo et j’installe l’écran télé dans une pièce, ou bien dehors. Mes oeuvres sont ludiques (amusantes), mais aussi critiques (en montrant les éventuels problèmes que le lieu occasionne).

 

Que fait-il ?

 

Voici quelques exemples de mes oeuvres. Avant de créer, je rencontre beaucoup de gens, je filme les endroits qui me plaisent, je me pose aussi beaucoup de questions ! Je dessine ce que je vois.

 


Embarquement immédiat, 2016


J’ai installé 2 vidéo-projecteurs sur l’hôtel de ville d’Armentières (mapping). Mes images étaient projetées en très grand et recouvraient toute la façade ! Je suis allé voir les gens pour leur demander comment ils voyaient leur ville et j’ai montré en image et en petits films comment ils l’utilisaient. On y voit le canal de la Lys, ses péniches et ses avirons, l’envol des pigeons voyageurs, les avions et les trains en partance… Puis, j’ai incorporé de la musique pour rythmer joyeusement les images.

Les tentés, 2010


vidéo installation avec 3 vidéoprojecteurs, tentes, miroirs, dispositif audio. J’ai planté 3 tentes sur l’herbe, et grâce à 3 vidéo-projecteurs, j’ai projeté des images dessus pour faire croire que des personnes campaient à l’intérieur. Les visiteurs y voyaient soit des campeurs, soit des réfugiés qui fuyaient leur pays et à qui on avait donné des abris précaires (temporaires, qui ne durent pas longtemps).
«Les tentés» selon les lieux, selon les yeux, pourra raconter des histoires d’hommes bien différentes...


ACTUALITÉS ÉRIK CHEVALIER

ven.

20

avril

2018

Une caravane à Banteux

La caravane a servi de mur d'expressions pour les enfants qui avaient inventé des proverbes avec les mots : pomme et andive.

Ainsi est né le dicton: "arrête de faire l'andive".

La caravane a aussi servie de cabine de projection.

Tout le monde pouvaient voir les différents films.

 

 

0 commentaires

mer.

18

avril

2018

Erik Chevalier prend la même route que les élèves de Gambetta

Les élèves de CM1/CM2 ont donc observé la projection de leurs photos choisies

pour la réalisation d'une vidéo dévoilant des lieux qu'ils aperçoivent sur le chemin

de l'école.

Une suite de maquettes représentant les maisons en question seront dessinées par les élèves.

 

 

0 commentaires

ven.

30

mars

2018

L'école Raymond Gernez se met au vert !

Erik Chevalier a proposé aux élèves de participer à une mise en scène originale :

Les filmer dans leur œuf de caneton qui gigote et se casse pour commencer à vivre. En références aux contes sur le vilain petit canard et Cendrillon, les enfants ont adoré se mettre à la place des personnages.

 

 

0 commentaires

jeu.

22

mars

2018

Présentation du travail - Ecole maternelle Raymond gernez

 

Lors de cette première séance, Erik chevalier a présenté son travail aux élèves de petite et de moyenne section avant de démarrer un projet avec eux avec pour base le livre des trois petits cochons.

 

0 commentaires

ven.

09

mars

2018

On soupe au quartier Amérique!

Comme chaque année, le CLEA participe à la fête de la soupe qui se déroule au centre socio-culturel Amérique. Cette soirée a donné du peps aux artistes ! En effet, pendant que Marie-Hélène faisait des photos des habitants, Anne-Laure servait une soupe sonore aux gens et Erik présentait des installations vidéo de soupes à la grimace, faites en amont avec les usagers du centre. Le tout sous l'œil bienveillant de Christophe l'écrivain, qui s'immergeait dans le public pour prendre l'atmosphère de ce quartier populaire. Nous sommes repartis avec le sourire et le ventre plein !

 

 

0 commentaires